14/02/2019

Faut-il s'endetter pour suivre des cours d'anglais ?

Emprunter pour des cours d'anglais

Une jeune femme vient nous voir ces jours-ci. Elle est infirmière et souhaite améliorer son anglais en vue d’un projet de travail humanitaire à l’étranger. Elle dispose de 3 mois à consacrer à ses cours d'anglais avant son départ. Son OPCO (Opérateur de Compétences), le FIF PL qui finance la formation professionnelle continue des infirmières lui annonce qu’elle dispose d’un budget de 1400 € et qu’elle doit réaliser 90 heures de formation minimum (c’est le tarif syndical FIF PL 2019, correspondant à un tarif horaire maximum de 15 € de l’heure environ, compatible avec le dispositif CPF  - Compte Personnel de Formation).

Cette jeune femme commenca donc par aller voir l’un de nos concurrents à Montpellier, et leur expliqua sa situation.

- Pas de problème, lui répondit on ! Nous avons pour vous notre forfait annuel de 12 mois à 3200 €.

Mais je n’ai que 3 mois et 1400 €, rétorqua la jeune femme.

Pas de problème, lui fit on ! Nous prendrons les 1400 € du FIF PL et il vous suffira de payer la différence, soit 1800 € !

Mais je n’ai pas 1800 €, s’écria la jeune femme !

Pas de problème, lui rétorqua-t-on ! Il suffit d’emprunter les 1800 € !

Mais je ne veux pas faire d’emprunt, répondit la jeune femme !

Pas de problème, répéta-t-on ! Donnez-nous votre relevé d’identité bancaire, une photo copie de vos documents d’identité, un relevé bancaire, une attestation de salaire, une attestation de domicile et un état d’endettement… et nous vous aiderons à déposer votre demande de prêt pour obtenir les 1800 € manquants !

Il n'y avait jamais de problème mais la jeune femme ne comprenait pas pourquoi il faudrait contacter un emprunt pour suivre des cours d'anglais...

 

Faut-il contracter un emprunt pour suivre des cours d'anglais ?

Cette question est d'actualité, car avec la réforme 2019 de la formation professionnelle continue, les étudiants, les employés et les particuliers se verront de plus en plus souvent invités à abonder (compléter) les sommes mises à leur disposition par les organismes qui financent la formation professionnelle. Et dans le pire des cas, l'abondement (le complément) qui leur est demandé peut représenter plusieurs milliers d'euro.

Emprunt_pour_payer_ses_cours_d_anglais.jpg

 

Inutile de contracter des dettes pour apprendre l’anglais

Il existe en France et depuis longtemps de nombreux dispositifs pour financer la formation professionnelle continue - CPF, CPF de transition, Plan de Formation, AIF (Aide Individuelle à la Formation) et CSP (Convention de Sécurisation Professionnelle), etc. Or ces dispositifs sont généralement suffisants pour couvrir l'essentiel des frais de formation, hors formules spécifiques (cours particuliers, immersion à l'étranger, programmes ERASMUS + , formules VIP, etc.) généralement plus chers.

Assez spécifiques à la France, ces financements rendent les cours d'anglais essentiellements gratuits pour les salariés, et plus particulièrement les demandeurs d'emploi.

Il n'en va pas de même pour les étudiants et les particuliers qui continuent à payer de leur poche. Inutile néanmoins de rentrer dans une logique de crédit, emprunt, dette, remboursement... Il suffit de fractionner les paiements, afin que chacun puisse payer mensuellement une somme en rapport avec son budget.

Si donc un organisme de formation vous pousse vers un crédit à la consommation, un crédit revolving ou une autre forme d'emprunt pour financer vos cours d'anglais, c'est sans doute que vous visez une formule qui n'est pas faite pour vous !

Crédit consommation pour cours d'anglais

Non, ce n'est pas éthique de pousser les stagiaires à s'endetter

Pousser les stagiaires à contracter un crédit à la consommation pour leurs cours d'anglais est considéré avantageux par certains organismes de formation...

  • Ils sont payés tout de suite de l'intégralité du montant de la formation.
     
  • Ils rendent les stagiaires "captifs" puisqu'ils ont déjà payé l'intégralité de la formation et ne peuvent aller ailleurs en cas de mécontentement.

 

Mais cette pratique ne va clairement pas dans l'intérêt des stagiaires :

  • Mis financièrement sous pression, les stagiaires sont typiquement plus stressés et donc moins réceptifs pour progresser en anglais.
     
  • Ils reçoivent généralement moins d'attention de la part de l'organisme de formation qui a déjà été intégralement payé et n'a plus beaucoup d'incitation à bien s'occuper de son stagiaire.
     
  • En cas de différents ou de problèmes, les stagiaires se retrouveront face aux organismes financiers comme Sofinco ou Franfinance. Autant dire qu'ils n'auront guère de chance de se faire rembourser.
     
  • Le coût des formations sera augmenté de manière substantielle par le coût des crédits (jusqu'à 15% ou 19% pour des crédits à la consommation).

 

Pas de crédit à la consommation pour les cours d'anglais

Cours d'anglais à crédit

Nombre d'organismes de formation tentent de légitimer le financement de l'anglais à crédit en argumentant qu'il s'agit d'un investissement rentable, cf capture d'écran ci-dessus. Mais cette logique est douteuse. Parler anglais ne se traduit pas par une augmentation magique de son salaire, mais plutôt par la possibilité de suivre des trajectoires professionnelles plus valorisantes. Ce n'est qu'à terme qu'on gagnera plus. Sans oublier que l'endettement enferme quand à lui dans un cycle de pauvreté.

VICTORIA'S English Montpellier est donc hostile aux cours d'anglais à crédit qui font peser un poids supplémentaire sur des populations souvent fragilisées.

Apprenez-l'anglais, oui, endettez-vous, non !

Montpellier Centre d'examen
de Langues
04 99 74 22 74
14/02/2019
Une jeune femme vient nous voir ces jours-ci. Elle est infirmière et souhaite améliorer son anglais en vue d’un projet de travail humanitaire à l’étranger. Elle dispose de 3 m...
06/09/2018
    Nouvelle organisation cette année pour les stages ado TEEN POWER à Montpellier. Ils sont désormais trimestriels et focalisés sur les niveaux d'anglais A1 et A2. Nous organ...
11/08/2018
Ce qu'il y a de plus remarquable en cette rentrée 2018, c'est l'arrivée du LINGUASKILL , le nouveau test adaptatif de Cambridge qui va progressivement remplacer le BULATS . Un...
30/07/2018
  C'est en Avril 2018 que nous avons commencé à organiser des sessions pour le TOEIC Online , la version informatisée du test TOEIC papier crayon . Il s'agissait de répondre a...

Voir toutes les actualités

Ce site utilise Google Analytics. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.